Le Tantra

 

Le Tantra dit : Ne condamnez jamais rien – l’attitude de condamnation est une attitude stupide. En condamnant quelque chose, vous vous privez de la possibilitĂ© qui vous aurait Ă©tĂ© offerte si vous aviez Ă©voluĂ© dans le monde infĂ©rieur. Ne condamnez pas la boue, car le lotus est cachĂ© dans la boue ; utilisez la boue pour produire le lotus. Bien sĂ»r, la boue n’est pas encore le lotus, mais elle peut le devenir. Et la personne crĂ©ative, la personne religieuse, aidera la boue Ă  libĂ©rer son lotus afin que le lotus puisse ĂŞtre libĂ©rĂ© de la boue.

Le tantra n’est pas sĂ©rieux – le tantra est un jeu. Oui, il est sincère, mais pas sĂ©rieux ; il est très joyeux. Le Tantra est un jeu, parce que le Tantra est une forme très Ă©voluĂ©e de l’amour – l’amour est un jeu. 

Dans le Tantra, l’homme est assis devant la femme, la femme nue, et il doit la regarder si profondĂ©ment, la voir de part en part, que tout dĂ©sir de voir une femme nue disparaĂ®t. L’homme est alors libĂ©rĂ© de la forme. 

C’est une grande technique secrète, sinon vous continuez Ă  la voir continuellement dans votre esprit. Chaque femme qui passe sur la route, vous voulez la dĂ©shabiller – c’est lĂ , prĂ©sent.

En observant pendant des mois… le tantrika observera la femme, mĂ©ditera sur la forme de son corps, mĂ©ditera sur sa beautĂ© ; il regardera tout ce qu’il veut regarder. Les seins ont-ils un certain attrait ? – il va regarder et mĂ©diter sur les seins. Il doit se dĂ©barrasser de la forme, et la seule façon de se dĂ©barrasser de la forme est de la connaĂ®tre si profondĂ©ment qu’elle n’a plus d’attrait.

Osho